Les questions les plus courantes :
Nos réponses :

Quelle méthode de travail pour les concours Sciences Po?

Les concours Sciences Po et IEP de province comptent de plus en plus de candidats, par conséquent, ils sont de plus en plus sélectifs. L’expérience des anciens comme les différents témoignages sur les forums, prouvent qu’il est quasiment impossible d’intégrer un IEP sans avoir suivi au préalable une préparation spécifique, avec des professeurs qui connaissent parfaitement les épreuves des concours. Un élève de terminale qui n’a jamais fait de culture générale ne peut maîtriser par lui-même ni la méthode, ni les savoirs.

 

Retour vers les questions

Quels métiers après Sciences Po ?

Le succès des concours Sciences Po Paris et des IEP (Instituts d’études politiques) de province (concours commun IEP, Sciences Po, IEP Grenoble et IEP Bordeaux) s’explique avant tout par les débouchés qu’offrent ces écoles. En effet, la principale force des IEP, c’est qu’ils vous ouvrent à peu près toutes les portes, hormis les métiers de l’ingénierie et les métiers de la santé. Autant de parcours que d’étudiants dans ces instituts aux multiples débouchés. Toutefois, quelques grands domaines d’orientations se dessinent.

Hauts fonctionnaires: l’origine de la création des IEP

Sciences Po Paris et les IEP de province ont été créés à l’origine pour former les cadres de l’administration française. Les fondateurs de l’École libre des sciences politiques, ancêtre de Sciences Po Paris (Émile Boutmy, Ernest Renan) avaient pour objectif en créant l’école de former « les élites de la nation ». Encore aujourd’hui, les IEP demeurent la voie royale si l’on souhaite devenir haut fonctionnaire. Bien que la section « Service public » des IEP compte moins d’élèves qu’avant, elle représente encore quasiment un quart des effectifs moyens. Les concours de la fonction publique – d’Etat, territoriale ou hospitalière – nécessitent une formation juridique de qualité, ainsi que de bonnes bases en culture générale. Les IEP semblent donc les mieux armés. Globalement, les IEP ouvrent aux métiers du droit. De nombreux élèves deviennent avocats par exemple. Si Sciences Po Paris truste l’essentiel des places du concours de l’ENA, certains IEP de province, comme Aix, Strasbourg, et Rennes, disposent de prépas reconnues, qui enregistrent de très jolis résultats pour les autres concours de catégorie A de la fonction publique

Finance, contrôle de gestion, audit, marketing, RH, management…

Progressivement, les IEP acquièrent des similitudes avec les business schools. Ils multiplient les masters à vocation économique, ainsi que des partenariats avec les grandes écoles de commerce françaises. De plus en plus d’élèves choisissent donc de s’orienter vers des métiers dans les domaines de l’audit, du marketing, du management, de la stratégie, de la finance ou encore des ressources humaines. L’IEP de Lyon dispose notamment d’un partenariat avec l’EM (Ecole de management) de Lyon. Grenoble en a fait de même avec Grenoble EM. Et Aix a signé un partenariat avec la SKEMA.

Métiers Journalisme et de la communication: Sciences Po reste la voie royale

De nombreux élèves qui passent les concours sont attirés par les métiers du journalisme et de la communication. Ces secteurs connaissent de profondes évolutions actuellement, dans une société caractérisée par la convergence de médias omniprésents. Les IEP vous apprennent à informer et à communiquer. Reconnue par les recruteurs, cette branche connaît un succès croissant au sein des IEP. L’IEP de Lille est aujourd’hui le plus prisé au concours commun des IEP, et cela s’explique en partie par son partenariat avec l’ESJ (Ecole Supérieure de Journalisme) de Lille.

Métiers de la recherche et de l’enseignement

Bien évidemment, Sciences Po est un lieu privilégié pour étudier… la science politique en particulier, les sciences sociales en général. Les étudiants qui choisissent ces spécialisations se destinent généralement aux métiers de l’enseignement et de la recherche.

Les Relations internationales

Enfin, les IEP vous ouvrent aux métiers de la diplomatie. L’étude des relations internationales, les affaires européennes ou culturelles y occupent une place de choix. Toutefois, si c’est votre souhait, disposer d’un excellent niveau en langue, si possible dans une langue rare, constituera un atout indéniable.

Retour vers les questions

Quelles études faire pour être journaliste ?

Si aujourd’hui les concours Sciences Po et  IEP de province connaissent un tel succès, c’est dû notamment à la recrudescence des élèves tentés par le journalisme en particulier, et les métiers de l’information et de la communication en général. Les IEP restent la voie royale pour intégrer l’une des meilleures écoles de journalisme en France. L’IEP de Lille notamment dispose d’un partenariat avec l’ESJ (Ecole Supérieure de Journalisme) de Lille. Sciences Po Paris a créé sa propre école de journalisme, qui compte aujourd’hui parmi les plus prestigieuses.

Retour vers les questions

Peut-on intégrer une école de commerce après l’IEP ?

Si vous hésitez entre une école de commerce et un IEP, sachez que ces derniers s’organisent de plus en plus comme des business school, et offrent des passerelles permettant d’intégrer assez facilement à la fin de son cursus les meilleures écoles de commerce françaises (ESSEC, HEC, ESCP, EM Lyon, Grenoble EM). L’IEP de Grenoble a mis en place un partenariat avec Grenoble EM. Sciences Po Lyon en a fait de même avec l’EM Lyon. Sciences Po Aix dispose quant à lui d’un partenariat avec la SKEMA.

Retour vers les questions

Peut-on aller à l’étranger lorsque l’on est à l’IEP ?

OUI. C’est même obligatoire dans la plupart des cas. A vous de choisir dans quel pays vous souhaitez aller, en stage ou à l’université.

Retour vers les questions

Quelle prépa choisir pour préparer sciences po et les IEP ?

Le bouche à oreille

Fréquentez les forums, écoutez les témoignages des anciens élèves de prépas aujourd’hui à Sciences Po. Dans votre entourage, vous connaissez peut-être des personnes qui ont fait Sciences Po ou un IEP. Interrogez-les.

Le nombre de concours blancs

Ce qui varie de l’une à l’autre, ce sont les nombres de galops d’essais. Ce sont des concours blancs. Plus il y en a, mieux vous êtes préparés. Rien de tel que de se retrouver dans des conditions de concours, avec ses camarades autour. La multiplication des corrections et des sujets traités vous permettra d’affiner vos connaissances, votre capacité à problématiser, et votre méthode. Nous vous proposons jusqu’à six journées de concours blancs, et tenons à en avoir plus que les autres, conscients de leur importance.

Des professeurs diplômés de Sciences Po ou d’un IEP

Privilégiez les prépa Sciences Po IEP qui vous permettent de bénéficier de professeurs qui ont réussi ces concours. Maîtriser la méthode Sciences Po, être capable de se mettre à la place de l’élève parce qu’on a été nous-mêmes à sa place il n’y a pas si longtemps, ça ne s’improvise pas. De plus en plus de lycées proposent en interne une prépa…mais sans disposer d’une équipe pédagogique ayant passé les concours des IEP. Il s’agit de professeurs, certes très compétents dans leur matière, mais qui disposent difficilement de la méthode et d’un degré d’expertise suffisant des concours. Tous les enseignants d’Ambition Réussite (à l’exception des professeurs de langues vivantes) sont eux-même issus des IEP.

Le coût

Il faut également prendre en considération le ratio nombre d’heures de cours/ tarif. Premièrement, cela vous donne une idée du cout horaire. De plus, une prépa Sciences Po qui offre une formation avec peu d’heures risque d’être incomplète (il manque soit des cours, soit des galops d’essais). Enfin, n’estimez pas que le prix est un signe de compétence. Payer 700€ pour seulement 30 à 40 heures de cours semble démesuré.

Privilégiez les prépas en présence de vos professeurs

Bien évidemment, il semble difficile de préparer sérieusement les concours par une prépa à distance. Il vous manquerait le conseil de professeurs qui vous connaissent et vous suivent personnellement. Vous ne bénéficieriez pas non plus de l’émulation existante entre les élèves. Evitez également les prépas Sciences Po IEP qui ne vous permettent pas de travailler en petits groupes.

Mais il n’existe pas de prépa miracle. La capacité de travail, d’apprentissage et de recherche, pondérée par la motivation de l’élève, sont les principaux ingrédients de la réussite. Huit fois sur dix, ce sont les plus méritants qui réussissent.

Retour vers les questions

Quel taux de réussite aux concours Sciences Po et IEP ?

En toute transparence, nous vous dirons que notre taux de réussite aux concours Sciences Po (Sciences Po Paris, concours commun des IEP, IEP Grenoble) a varié entre 40 et 65% selon les années (57% en 2013, 65% en 2014, 44% en 2015). L’écart peut sembler énorme. Notre objectif est de multiplier par quatre les chances de réussite de nos élèves, puisque le taux de réussite national avoisine les 10-15%.

Cela dit, nous conseillons aux familles de ne pas accorder trop d’importance aux taux annoncés par les différentes prépas. Parce qu’ils sont difficilement vérifiables. Parce que leur sélection des élèves, variable, fausse le résultat. Parce que, la consultation des résultats nécessitant d’avoir les identifiants et les mots de passe de chaque élève ; nous ne sommes pas certains que toutes les prépas font l’effort de contacter tous leurs élèves pour savoir combien d’entre eux intègrent un IEP…

Retour vers les questions

Quelle bibliographie pour intégrer un IEP ?

Histoire 

Questions contemporaines

  • La mondialisation, l’essentiel pour comprendre, G. Bozonnet, Ellipses
  • La famille, l’essentiel pour comprendre, G. Bozonnet, Ellipses

Des professeurs de la prépa Sciences Po IEP Ambition Réussite (Grégory Bozonnet, Joël Gombin, Benjamin Panichi) sont chargés de rédiger des manuels de préparation aux concours des IEP par les éditions Ellipses.

Retour vers les questions

Qu’ont en commun les élèves réussissant les concours des IEP ?

D’un niveau variable, mais généralement bon, ils ont fourni les efforts nécessaires pour atteindre leur but. Ce sont généralement des élèves curieux. Dire vouloir intégrer un IEP et ne jamais suivre l’actualité semble contradictoire. Réussir les concours Sciences Po, c’est être prêt à courir un marathon.

Retour vers les questions

Quels sont vos critères de sélection pour intégrer la prépa?

Nous vérifions si l’élève sait écrire en français, ce qui est de plus en plus rare. Nous accordons une attention particulière à la lecture du dossier aux notes obtenues en première dans les matières littéraires (français, histoire, SES) et surtout dans la langue choisie pour présenter le concours.

Retour vers les questions

Que faire avant le début de la prépa ?

Il est préférable d’avoir lu et fiché la bibliographie fournie, ainsi que les cours d’histoire que nous vous envoyons dès l’inscription. Nous vous conseillons de ficher Le Siècle des excès de P. Touchard sur la partie concernée (depuis 1870 pour Paris, depuis 1945 pour province), en plus de notre manuel, et de lire la presse étrangère chaque semaine. Vous pouvez également vous appuyer sur Intégrer les IEP de région, qui vous donnera un aperçu de la méthode à adopter.

Retour vers les questions

Certains sites annoncent plus de 80% de taux de réussite, d'autres ne donnent aucun chiffre. Pourquoi, comment?

Méfiez-vous des contre-façons !

Pour connaître les résultats de ces élèves au concours commun des IEP, il faut soit avoir leurs identifiants et mots de passe, soit les appeler un par un. Autant dire que toute formation à distance, ou réunissant les élèves par groupe de 50 ou plus dans un amphithéâtre, n’est pas capable de le faire. Nous y arrivons parce que nous conservons des groupes à taille humaine, avec un suivi personnalisé des élèves. Si vous voyez sur un site un taux de réussite trop élevé, ou bien une absence de données, méfiez-vous.

Les nombreux témoignages de nos anciens élèves, sur les forums, sur Facebook ou sur youtube, attestent de notre transparence.

Retour vers les questions

Existe-t-il un classement des IEP ?

Si Paris est devant les autres, il est difficile de dégager une hiérarchie entre les IEP de province. Chacun dispose de spécificités, de points forts. Mais ils sont globalement structurés de la même manière, et offrent des débouchés similaires. Pour les recruteurs, peu importe que vous soyez diplômés de l’IEP de Bordeaux, Lyon ou Paris, ce qui compte à leurs yeux (et à ceux de vos collègues de travail), c’est que vous ayez fait Sciences Po.  Et c’est ce que l’on dira de vous.

Voici leurs points forts, pour vous aider à choisir.

  • IEP Aix : prep’ENA, prépa ENM, partenariat avec la SKEMA
  • IEP Bordeaux : prépa ENM (Ecole Nationale de la Magistrature), filières intégrées
  • IEP Grenoble : recherche en science politique, partenariat avec Grenoble EM
  • IEP Lille : filière intégrée, partenariat avec l’ISJ (Institut Supérieur du Journalisme) de Lille
  • IEP de Lyon : des diplômes d’établissement (10h de cours en plus par semaine, notamment dans la langue du pays pour lequel vous faites votre DE. Anglais, Chinois, arabe…), un partenariat avec l’EM Lyon
  • IEP de Rennes : prep’ENA
  • IEP de Strasbourg : prep’ENA, formations en rapport avec les institutions et les relations européennes
  • IEP de Toulouse : double diplôme avec Toulouse Business School et avec l’université de Bologne.
  • IEP de St Germain : ce dernier est tout jeune. Il bénéficie de son implantation en Île de France et de son adossement aux universités de Versailles-Saint-Quentin et Cergy-Pontoise. Difficile de dégager des points forts pour l’instant.

Classement des IEP du concours commun

On peut toutefois se référer au dernier concours commun, et voir quels IEP apparaissaient le plus dans les premiers choix des élèves.

  1. Sciences Po Lille
  2. Sciences Po Lyon
  3. Sciences Po Rennes
  4. Sciences Po Aix
  5. Sciences Po Strasbourg
  6. Sciences Po St Germain
  7. Sciences Po Toulouse

Si les spécificités des IEP peuvent vous influencer dans vos choix, soyez stratèges et prenez en considération les taux de réussite, car ceux-ci varient sensiblement d’un IEP à un autre. Statistiquement, on s’aperçoit que le critère géographique (proximité du foyer familial) est souvent déterminant dans vos choix. Scolairement, stratégiquement, ça a pourtant peu de sens. Regardez plutôt, en fonction de votre projet professionnel, quels sont les points forts et les masters dont dispose chaque IEP.

 

En savoir plus

Retour vers les questions

Les taux de réussite des concours

Les taux de réussite des concours Sciences Po et IEP varient entre 7 et 15%.  Voici les résultats en 2013.

Nombre de candidats Nombre de places Taux de réussite
Concours commun 8469 1187 14%
IEP Bordeaux 2043 142 6.95%
IEP Grenoble 1681 198 11.8%

 

En 2014, ils étaient sensiblement identiques. Le concours commun des IEP ayant réduit à 1100 le nombre de places disponibles, son taux de réussite a sensiblement baissé. Il faut compter environ 9000 candidats chaque année pour le commun, 2000 pour Bordeaux, et 1600 à 2000 pour Grenoble.  Le nombre de candidats au concours parisien a diminué, passant de 6000 en 2013, à 5000 en 2014, pour 790 admis au collège universitaire. Le taux de réussite de Sciences Po serait donc, avec 15,8% en 2014, supérieur à celui des IEP de province ? Oui…et non. Certes, le taux est plus important, mais on y retrouve les meilleurs candidats.

Retour vers les questions

Comment fonctionne l’admissibilité à Sciences Po Paris ?

Elle se décompose en deux étapes : le dossier, puis l’écrit. Votre dossier sera noté A+, A, B ou C, selon sa qualité. Si vous avez A+ à votre dossier, vous serez dispensés d’épreuves écrites. Dans le cas contraire, rendez-vous à Villepinte début mars pour le concours.

Si vous avez moins de 10 de moyenne aux épreuves écrites de Sciences Po, votre concours sera noté C. Entre 10 et 12, vous obtiendrez B. Au dessus de 12 de moyenne, le jury vous octroiera un A.

Sont alors jugés admissibles les élèves ayant eu, au dossier et aux écrits : AA, AB ou BA. 600 élèves environ sont admissibles en étant dispensés d’épreuves écrites. 800 le sont après les épreuves écrites.

Une fois tout cela fini, il vous faudra réussir l’oral d’admission. Environ 800 y parviennent chaque année.

Retour vers les questions

Comment remplir son dossier pour Sciences Po Paris ?

Le dossier d’inscription au concours Sciences Po Paris vaut pour la moitié de la note dans le pire des cas, et peut vous permettre d’être dispensé d’épreuves écrites dans le meilleur des cas. S’il est noté C, quels que soient vos résultats aux épreuves écrites, vous serez recalés. Il dispose donc d’une importance primordiale, et réserve Sciences Po Paris aux élèves qui ont plus de 13,5 de moyenne générale.

1. Vos bulletins

Le jury prendra tout d’abord en considération vos bulletins scolaires. En dessous de 17 de moyenne générale, il sera difficile d’être dispensé d’épreuves écrites. Le jury regarde les notes dans les matières littéraires et en langue en priorité. N’imaginez pas que vos bulletins sont regardés à la loupe, un par un, en y accordant 5 minutes à chacun. Toute note qui fait tâche ressortira aux yeux du jury. Veillez donc à être régulier dans toutes les matières. Inutile de faire un bac S et de se traîner une mauvaise note en physique chimie si vous voulez rentrez à Sciences Po. Au contraire, cela vous handicapera.

2. Les épreuves anticipées

Vous devez saisir vos notes aux épreuves anticipées directement lors de votre inscription. Un algorithme les traite, et selon les notes obtenues, elles peuvent tirer votre dossier vers le haut, ou bien être discriminatoires. Pour être dispensé d’épreuves écrites, il est préférable d’avoir au moins 16 à chacune de ces épreuves.

3. Votre lettre de motivation

Les très bons dossiers se ressemblent. La différence se fait alors souvent sur la lettre de motivation. Inutile d’écrire deux pages dactylographiées, ou de s’inventer des passions. Votre candidature doit paraître logique et répondre aux questions suivantes :

  • Pourquoi je souhaite intégrer Sciences Po ?
  • Quel est mon projet scolaire dans l’ensemble, et éventuellement professionnel ?
  • En quoi mon profil est-il cohérent avec ce souhait ?
  • En quoi mon profil correspond-il à vos attentes ?

Dire par exemple que l’on est curieux, sans jamais être sorti du territoire français, ou sans avoir visité plusieurs régions françaises, paraîtrait incohérent.

4. Les questions

On vous demande de répondre à des questions, au cas où vous ne l’auriez pas déjà fait dans votre lettre de motivation. Vous évoquez les réponses à ces questions dans votre lettre de motivation, vous les développez en répondant à ces questions. Cela donnera de la cohérence à votre dossier, et vous donnera un plus à l’oral.

5. Les pièces supplémentaires

N’hésitez pas à rajouter toutes les pièces qui sont susceptibles de servir votre dossier. Elles peuvent vous aider à faire la différence. Si vous avez passé le Cambridge, si vous avez votre BAFA, si vous avez suivi des cours, voire une partie de votre scolarité à l’étranger, si vous avez pratiqué un sport de haut niveau, si vous avez été lauréat d’un prix scolaire…

6. Les plus appréciés dans un dossier

Tout engagement associatif sera bien vu, qu’il soit culturel, sportif, ou surtout caritatif. Il prouve que l’élève sort de sa chambre, fait preuve de sociabilité, de curiosité, voire de dépassement de soi. Afficher sa couleur politique, voire son militantisme, n’est pas forcément conseillé. Montrer un intérêt politique, oui, être politisé, non.

Retour vers les questions

Quel calendrier adopter pour préparer Sciences Po et les IEP ?

Que vous prépariez Sciences Po, les IEP de province, ou les deux, il s’agira d’un marathon. Il devra vous prendre toute l’année de terminale, voire une partie de la première. Il doit s’agir a minima d’un travail régulier, d’au moins deux demi journées par semaine, en plus des semaines de stage intensifs pendant les vacances.  Ne négligez aucune matière. Les élèves se concentrent généralement sur l’histoire et les questions contemporaines, et négligent à tort la langue.

Nos anciens élèves en parlent pour nous.

Retour vers les questions

Réviser les concours Sciences Po et IEP : Comment ficher ?

Globalement, vous devez aborder vos manuels chapitre par chapitre, et opérer en trois étapes. D’abord, vous lisez le chapître. Puis, lors d’une deuxième lecture, vous surligner ce qui est important. Enfin, à la troisième lecture, vous fichez. Vous trouverez une réponse plus détaillée à cette question dans notre blog.

Vous en saurez plus sur notre blog.

Retour vers les questions

Doit-on choisir un plan en deux parties ou trois parties pour une dissertation Sciences Po ?

En histoire, peu importe. Cela dépend du sujet, et du type de plan que vous adoptez. Si vous optez pour un plan chronologique par exemple, selon qu’il y ait une ou deux dates charnières, vous ferez deux ou trois parties.

En questions contemporaines, cela dépend aussi du sujet, des idées que vous allez utilisez pour répondre à la problématique, mais aussi de l’endroit où vous passerez le concours. A Aix par exemple, IEP massivement composé de juristes, le plan en deux parties deux sous parties sera un plus.

 

 

Retour vers les questions

Le plan de votre dissertation Sciences Po doit-il être apparent ?

Peu importe. Les titres ont souvent le défaut d’être réducteurs. Toutefois, si vous avez le sens de la formule, et que vos titres se répondent, tout en répondant à la problématique, ils peuvent être un plus. Que vous utilisiez ou non un plan apparent, ce qui comptera surtout, ce sont vos transitions et vos chapeaux introducteurs. Ils permettront de mieux comprendre l’architecture de votre devoir et l’imbrication de vos idées.

Retour vers les questions

Doit-on commencer en première pour réussir les concours IEP et Sciences Po ?

L’avancée des concours rend la préparation de plus en plus difficile. Commencer dès la première n’est pas indispensable, mais constituera à coup sûr un plus pour vous. Cela vous permettra de mieux cibler votre choix d’orientation, de renforcer votre niveau au lycée, et d’échelonner votre préparation sur deux ans.

 

Retour vers les questions

Une section avantage-t-elle plus qu’une autre?

Quel que soit le bac général préparé, aucun d’entre eux ne vous favorisera ou bien sera préjudiciable. La majorité des candidats viennent de la série ES. Cela semble logique, compte tenu de leurs matières principales. Pour autant, le taux de réussite par série est à peu près identique. La préparation à l’IEP de Paris nécessite une épreuve d’option (Lettres, SES, Mathématiques) ; viser la prestigieuse école de la rue Saint Guillaume pourrait avoir des incidences sur votre choix de filière et/ou sur votre réussite. Pour les IEP de province, il n’en est rien. Nous vous conseillons par conséquent d’opter pour la série dans laquelle vous vous épanouirez le plus, et ne pas considérer la préparation aux concours IEP de province comme un élément de blocage, bien au contraire.

Chiffres du concours commun 2013

Filière Nombre de candidats Nombre d’admis Part représentée par la filière Taux de réussite
ES 4912 660 55.6 % 13.8 %
L 1186 145 12.21 % 12.2 %
S 2287 361 30.4 % 15.8 %
Autres 84 1 0.1 % 1.2 %
Total 8469 1187 14 %

 

Les proportions sont sensiblement les mêmes pour le concours de l’IEP de Bordeaux. En revanche, les élèves issus de S ne représentent que 15 % des admis à Grenoble (contre 30 % à Bordeaux et au concours commun), au profit de la filière ES qui regroupe 70 % des lauréats.

Retour vers les questions

Pourquoi une prépa en présentiel plutôt qu’une prépa à distance ?

Nos anciens élèves vous l’expliquent dans le vidéo ci-dessous. Cela crée une émulation, force un rythme de travail, permet de se rendre compte de ce qu’est un concours, permet d’acquérir la méthode auprès de professionnels qui vous apportent un suivi individualisé. Pour préparer aux concours des IEP, il faut à nos yeux être passé par là.

Retour vers les questions

Comment préparer l'épreuve de langue aux concours des IEP?

L’épreuve de langue, souvent négligée à tort dans votre préparation, nécessitera notamment la lecture régulière (hebdomadaire) de la presse étrangère. C’est le meilleur moyen d’acquérir le vocabulaire demandé le jour du concours, aussi bien pour Sciences Po Paris que pour les IEP de province. Cela vous permettra également de vous familiariser avec un style et des supports que vous retrouverez le jour J. Les articles utilisés pour les épreuves d’anglais, d’allemand, d’espagnol, ou d’italien, sont généralement tirés des journaux ou magazine répertoriés ci-dessous.

 

Anglais
The Economist www.economist.com
The Guardian www.theguardian.com
The New York Times www.nytimes.com
The Washington Post www.washingtonpost.com
Allemand
Der Spiegel www.spiegel.de
Die Welt www.welt.de
Die frankfurter allgemeine Zeitung www.faz.net
Der Stern www.stern.de
Espagnol
El Pais www.elpais.com
El Mundo www.elmundo.es
Italien
Il Corriere della Serra www.corriere.it
La Stampa www.lastampa.it
La Repubblica www.repubblica.it

 

Visionner des séries ou des films peut être un moyen complémentaire de réviser. Il faut les regarder en VO sous titrés dans la langue préparée, et non en français. N’oubliez pas qu’il s’agit d’une épreuve écrite. Les séries politiques connaissent aujourd’hui un franc succès. Autant en profiter.

 

Voici un exemple de sujet corrigé

 

Retour vers les questions

Existe-t-il un classement des prépas Sciences Po

Les familles nous demandent souvent s’il existe un classement des prépas Sciences Po et IEP. Malheureusement non. Pourtant nous aimerions bien. Cela reste opaque. Peu de prépas Sciences Po communiquent leurs effectifs ou leurs taux de réussite. Et quand bien même ils le feraient, rien ne garantirait la véracité des propos tenus. Nous concernant, le fait de travailler en partenariat avec des lycées, ainsi que le bouche à oreille, sont nos meilleurs gages de compétence. Si nous n’avions pas des résultats années après années aux concours Sciences Po, en apportant une maîtrise des concours et des professeurs spécialisés qu’ils n’ont pas forcément en interne, les lycées St Joseph et Sacré Coeur nous auraient montrés la sortie. Si nous n’assurions pas un suivi individualisé des élèves, en les plaçant au centre de nos préoccupations, il en aurait été de même. Quant au bouche à oreille, il va très vite également. Et l’attachement que nous portent nos anciens élèves demeure notre meilleur argument.

 

Les prépas Sciences Po doivent vous permettre d’avoir une émulation avec d’autres candidats. Il est difficile de se préparer tout seul dans son coin. Qui dit émulation dit un nombre suffisant de candidats, pour matérialiser lors des concours blancs ce que vous vivrez le jour j. Concernant les concours blancs, en dessous de trois dans chaque matière, fuyez! Il n’y a rien de plus fastidieux pour les formateurs que de multiplier les concours blancs. Mais il n’y a rien de plus formateur. Comparez le prix au nombre d’heures de formation, afin de connaître le taux horaire. Ce sera également un bon indicateur. Pour des stages intensifs de préparation aux concours de Sciences Po Paris et des IEP de province, en dessus de 12€/h, on peut parler de machine à fric. En dessous de 7€/h, on peut s’inquiéter.

 

 

Retour vers les questions